William Brodrick | La sixième lamentation

Un homme âgé demande le droit d’asile dans un prieuré à Larkwood.  Agrès, ancienne résistante, condamné par la maladie, révèle enfin à sa petite fille Lucy, la tragédie qu’elle a vécu sous l’occupation allemande à Paris. Elle faisait partie d’un réseau de sauvetage d’enfants juifs avec ses meilleurs amis Victor et Jacques dont elle attend un enfant. Suite à une dénonciation anonyme, le réseau est démantelé par un certain jeune officier SS qui travaille en collaboration avec Victor.

Tous ses membres périront à Auschwitz, sauf Agrès qui rentre en France avec deux enfants orphelins. Elle se marie et eux ne sauront jamais la vérité. Le père Anselme est chargé par son supérieur et le Vatican de retrouver Victor qui pourra peut-être innocenter l’homme que le couvent protège et qui n’est autre que l’officier nazi qui est le responsable du démantèlement du réseau. Car l’église craint pour son image puisque c’est grâce au supérieur d’un couvent français que Victor et Schwermann ont pu gagner l’Angleterre sous une fausse identité.

Le père Anselm, ancien avocat, mène donc une enquête parallèle au procès pour crime de guerre qui est alors intenté contre Schwermann et y rencontre Lucy et une charmant monsieur, Salomon Lachaise, qui en suit le déroulement avec passion. Lucy veut la condamnation pour apaiser les derniers jours de sa grand-mère, tandis que le père Anselme est en proie à des sentiments ambigus.

Les différentes étapes du procès vont nous révéler toute l’histoire. Pour sauver Agnès et son fils, Victor a été obligé par Schwermann de signer l’ordre de déportation des membres de la Table Ronde, celui-ci ayant besoin des papier d’Agnès pour sauver la maitresse et leur enfant. Le réseau a été en réalité renseigné à la Gestapo par Jacques qui a redouté la torture et se cache depuis, au sein de sa puissant famille, après avoir pris l’identité de leur serviteur Snyman. Victor vient témoigner au procès et influence le verdict des jurés en révélant qu’un enfant au moins a été sauvé grâce à l’officier SS. L’ancien bourreau est acquitté mais après une entrevue avec Salomon, il avale une capsule de cyanure.

Découvrir sur Amazon.fr
    Paul Auster | Dans le scriptorium
    fred Vargas | L’homme à l’envers