Laurie Colwin | Une épouse presque parfaite!

Polly a tout pour être heureux: une belle famille bourgeoise, juive, new-yorkaise, un peu trop conventionnelle qu’il ne lui viendrait pas à l’esprit de critiquer et un brillant et séduisant mari qu’elle aime parce qu’il est fait pour elle, même milieu social, qui lui a donné deux enfants parfaits. Tout ce qu’elle fait est irréprochable et elle trouve naturel d’être toujours là pour tout ce gentil monde. Jusqu’au jour où elle rencontre Lincoln, jeune peintre solitaire. Leur liaison merveilleuse va pourtant la précipiter dans une confusion totale. Elle est déchue puisqu’adultère. Elle aime deux hommes en même temps. Pour voir son amant, elle pense délaisser ses enfants. Elle essai de comprendre ce qui lui arrive et découvre que si, elle, elle s’efforce d’être aux petits soins pour sa famille, elle ne reçoit rien en échange, c’est naturel.

Elle en a marre de vivre avec un mari accaparé par son travail, souvent absent et fatigué et pourtant elle continue à répondre à tous ses désirs. Grâce à son amant, elle se découvre d’autres envies et veut se libérer du carcan familial. Il l’aide aussi à supporter sa solitude. Aussi, elle le gardera envers et contre tout, même si son mari est plus présent. Elle va faire fi de cette situation atypique pour son milieu et puisqu’elle aime et est aimée, elle va devenir une maitresse parfaite et une femme libérée. Mais que tout cela est difficile.

Découvrir sur Amazon.fr
    François Reynaert | Nos amis les journalistes
    Goliarda Sapienza | L’Art de la joie